Fonctionnement d'un bassin

L'hiver, les eaux étant froides, les poissons ne se nourrissent pratiquement pas; les journées sont courtes et le soleil n'est pas ardent, aussi aucune algue ne peut se développer; il pleut souvent et les eaux sont renouvellées. Pas de déchets, pas d'algues, les eaux sont limpides.
Faites varier un seul paramètre et c'est tout le biotope qui s'en trouve changé.
L'été, tout au contraire, voit les organismes vivants en pleine euphorie; la préservation des espèces pousse chaque individu à procréer et à se nourrir pour avoir des réserves pour l'hiver. Les journées sont longues, ce qui favorise la prolifération des algues; il ne pleut pas, ce qui fait augmenter les taux de matières organiques dissoutes. La température s'élève sensiblement, les quantités d'oxygène dissoutes dans l'eau diminuent.
A plus ou moins long terme, si un orage ne vient pas apporter quelque eau neuve, ou si l'été s'attarde trop, on voit se former une pellicule verdâtre et nauséabonde à la surface des étangs et flotter une quantité de poissons asphixiés: c'est l'eutrophisation.

Aussi pour être comblé dans son attente d'un beau bassin il faut toujours envisager votre réalisation sous ces trois angles : volume du bassin, qualité de l'eau, quantité d'animaux.
Ces trois paramètres sont liés : un petit bassin recevra peu d'habitants mais sera facile à équilibrer alors qu'un bassin de plusieurs mètres cubes sera peuplé de dizaines de poissons de toute taille, mais les contraintes seront aussi plus importantes.
Une attention particulière devra être apportée à la qualité de l'eau de remplissage qu'il s'agisse d'eau du robinet ou de l'eau d'un puits.
Une analyse sérieuse devra être pratiquée par des personnes compétentes : les taux de PH, GH et surtout de nitrates devront être relevés. Si notre organisme peut supporter des taux de nitrates supérieurs à 20 voire 30 mg/l, vous irez au-devant des pires problèmes en remplissant votre bac avec une telle eau. Prévoyez , surtout si c'est le printemps, de récupérer une partie des eaux de pluie, qui après quelques jours de repos, pourra être mélangée à l'autre pour en faire baisser la dureté et le taux de nitrates. Il existe dans nos commerces spécialisés des appareils qui, bien utilisés vous permettront de bien démarrer votre installation en période estivale.
Votre installation sera autonome et à moins d'avoir un ruisseau qui coule dans votre jardin, aucun apport important d'eau neuve ne sera fait, de plus les déchets organiques vont s'accumuler, les poussières et les feuilles mortes vont se déposer dans le fond. Il n'est absolument pas conseillé de vider et nettoyer complètement son bassin trop souvent (l'idéal étant de ne jamais arriver à cette dernière solution)
Aussi un bon filtre extérieur couplé à un lampe à rayons ultras violets est absolument nécessaire pour éviter les désagréments de l'été, et pouvoir faire vivre et voir grandir autant de poissons que le volume d'eau peut contenir. Il existe une multitude de marques et de types de filtres, avec des capacités souvent surévaluées et dont les pouvoirs absorbants des charges de filtration sont très médiocres; ces appareils sont, de toutes façons onéreux et soumis à rude épreuve vingt quatre heures sur vingt quatre six mois dans l'année, aussi adressez vous à de véritables spécialistes qui vous conseilleront du matériel fiable et adapté à votre installation. Ajoutez quelques plantes oxygénantes, type myriophillum, des beaux nymphéas, une fontaine gazouillante ornée d'une belle sculpture, sans oublier un éclairage immergé pour les belles soirées d'été